Solo Guy Cotten Concarneau

Epreuve réservée au Figaro Bénéteau 3 - Epreuve Solo - 4 au 9 AOUT 2020

samedi 8 août 2020

La Solo Guy Cotten pour Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019)

La 44e édition de la Solo Guy Cotten a été remportée ce samedi 8 août par Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 15h56 devant Alan Roberts (Seacat Services) et Anthony Marchand (Groupe Royer – Secours Populaire). Courue dans des conditions de vent très variées, causant de multiples rebondissements, cette dernière épreuve avant la Solitaire du Figaro a permis aux 31 figaristes engagés de se confronter une ultime fois dans les conditions du réel. De l’avis de tous, cette régate fut une fois encore une vraie réussite, que ce soit dans l’organisation, les conditions météos ou le plateau sportif. Vivement l'année prochaine !

Ils ont dit :

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), vainqueur de la Solo Guy Cotten 2020 : « C’est ma première victoire de course en Figaro Bénéteau, je l’ai attendu et j’ai tout fait pour l’avoir, ça fait plaisir ! Dans le sens poétique du sport, j’ai vu de très belles choses : la première nuit, une pluie d’étoiles filantes ; la seconde, une lune rouge exceptionnelle, puis des orages. On a également pu naviguer avec les dauphins, c’est la partie sympa de la régate où on en prend plein la vue. Sur l’aspect technique, j’étais dans le top 5 à partir de la chaussée de Sein. Je savais que je pouvais gagner mais il fallait une part de réussite, que j’ai provoqué, notamment par la lucidité que j’avais sur la fin du parcours, en me reposant bien hier après-midi. Comme je l’avais annoncé, le passage des Birvideaux a chamboulé toute la course et je pense ne pas avoir fait beaucoup d’erreurs, ce qui m’a permis d’y sortir en tête. Je suis vraiment resté concentré jusqu’au dernier bord pour résister aux attaques de mes concurrents ! Les objectifs sont atteints pour cette Solo Guy Cotten et me donnent confiance pour la prochaine étape du circuit. Je ne pouvais pas mieux finir cette période d’entraînement ! »

Alan Roberts (SeaCat Services), 2e de la Solo Guy Cotten 2020 : « Il fait chaud et je suis bien fatigué ! Le parcours était vraiment intéressant et on a eu de la chance sur la fin. Je suis enchanté de terminer 2e donc c’est super moi mais je pense que tout le monde avait l’opportunité de faire un résultat à un moment donné. Il y a eu plusieurs phases sur la course, et c’est un super entraînement pour la Solitaire. Je suis en confiance mais il me reste encore quelques paramètres à travailler en vue de la solitaire. Merci à Concarneau, Guy Cotten et aux organisateurs pour la bonne tenue de cette épreuve. »


Anthony Marchand (Groupe Royer – Leucémie Espoir), 3e de la Solo Guy Cotten 2020 : « Ca a été une régate à rebondissement . On savait qu’il pouvait il y avoir beaucoup de phénomène et nous avons été servis ! A Belle Ile, je savais qu’il ne fallait pas aller à la côté avec une vent de nord-ouest car ça fait tampon au niveau de la pointe. Je savais qu’il fallait prendre un couloir entre Belle Ile et Quiberon pour éviter de rester collé ! On a eu un grain énorme nous permettant de faire des pointes à 20 nœuds juste avant Sud Guérande. C’était la cerise sur le gâteau qui nous a permis d’allonger la foulée sur le reste des concurrents. En revanche, la reprise est assez difficile quand même ! J’avais oublié comment le bateau peut être dur et ingrat. Il y a beaucoup de tensions dans les écoutes et on s’abime très rapidement les mains, le dos.. J’ai tout de même réussi à me reposer avant le coup à Belle Ile et j’étais content d’être frais à ce moment-là. Bravo à Pierre car il a bien navigué ! »

Robin Follin (Ville de Ste Maxime) // 16e et premier bizuth de la Solo Guy Cotten 2020 : « C’était une super épreuve et je suis content de mon résultat ! Autant j’étais parti sur la Solo Maitre CoQ en étant très fatigué et pas prêt, avec la seule ambition de finir, autant en venant sur cette Solo Guy Cotten j’avais à cœur de bien faire ! J’avais constaté sur la première épreuve que je pouvais rester dans le paquet de flotte et j’ai réussi à le faire sur cette régate. Je dois encore travailler un peu ma vitesse à certaines allures car il y en a qui vont vraiment vite ! Je fais 24 heures super, tout ce que je tentais marchait, j’étais confiant. Mon problème a été le manque de lucidité sur la fin du parcours car je n’avais vraiment pas dormi sur les premières 24 heures . Il a fallu que je dorme et ça s’est vu sur le bord retour, au près, dans de la mer. Je perds 5 places à ce moment-là. Je suis content d’assurer ma place bizuth devant Marc Mallaret ! Avec la victoire de Pierre Quiroga, les conditions estivales ont bien marché pour les sudistes ! Nous avons finalement eu des conditions assez méditerranéennes. »

Corentin Douguet (NF Habitat), 19e de la Solo Guy Cotten 2020 : « Je mise tout sur l’étape de 24h de la Solitaire du Figaro en fait ! Après c’est le drame ! Je suis en tête du raz de Sein jusqu’au Birvideaux et après, ça a été le drame ! Il y a eu un orage bizarre avec des trous d’air. J’étais un peu décalé , mais pas du bon côté. Je suis passé de premier à dernier en 5 minutes ! Terminé. Fin des haricots sans aucune possibilité de revenir. Je suis content de ma nav’ mais c’est toujours frustrant… On m’avait dit avant le départ de faire entre Sam Goodchild et Tom Laperche pour faire un podium ; moi j’ai fait ça ! (rires) Je ne sais pas qui donne les consignes mais je me suis fait avoir ! »

Classement général avant jury 

1 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 15h56'59
2 / 
Alan Roberts (SeaCatServices) à 15h58'15
3 / Anthony Marchand (Groupe Royer) à 15h58'52
4 / Robin Marais (Ma Chance moi aussi) à 16h03'36
5 / 
Gildas Mahé (Breizh Cola) à 16h04'13
/ Tanguy Le Turquais (Groupe Quéguiner - Innoveo) à 16h04'34
7 / Eric Peron (French Touch) à 16h06'01
8/ Adrien Hardy (Ocean Attitude) à 16h07'06
9 / Jack Boutell (Jack Boutell Racing) à 16h09'01
10 / Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 16h09'12
11 / Achille Nebout (BeGreen Ocean) à 16h12'58
12 / Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 16h14'00
13 / Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) à 16h27'22
14 / Tom Dolan (Smurfitt Kappa) à 16h28'25
15 / Martin Le Pape (Fondation Stagardt) à 16h31'54
16 / Robin Follin (Ville de Ste Maxime) premier bizuth à 16h40'53
17 / Tom Laperche (Team Bretagne CMB Espoir) à 16h43'35
18 / Marc Mallaret (CER Occitanie) à 16h45'49
19 / Corentin Douguet (NF Habitat) à 16h49'57
20 / Lois Berrehar (Team Bretagne CMB) à 16h54'46
21 / Elodie Bonafous (Team Bretagne CMB) à 16h59'49
22 / Phil Sharp (Oceans Lab) à 17h01'43
23 / Sam Goodchild (Leyton) à 17h13'29
24 / Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucemie Espoir) à17h24'42
25 / Nils Palmieri (TeamWork) à 17h28'17
26 / Benoit Mariette (Generation Senioriales) à 17h30'52
27 / Violette Dorange (Devenir) à 17h37'11
28 / Erwan LeDraoulec (Skipper Macif 2020) à 17h50'08
29 / Kenneth Rumball (RL Sailing) à 18h07'49

Classement final de la Solo Guy Cotten 2020

1 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 15h56'59
2 / 
Alan Roberts (SeaCatServices) à 15h58'15
3 / Anthony Marchand (Groupe Royer) à 15h58'52
4 / Robin Marais (Ma Chance moi aussi) à 16h03'36
5 / 
Gildas Mahé (Breizh Cola) à 16h04'13
/ Tanguy Le Turquais (Groupe Quéguiner - Innoveo) à 16h04'34
7 / Eric Peron (French Touch) à 16h06'01
8/ Adrien Hardy (Ocean Attitude) à 16h07'06
9 / Jack Boutell (Jack Boutell Racing) à 16h09'01
10 / Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 16h09'12
11 / Achille Nebout (BeGreen Ocean) à 16h12'58
12 / Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 16h14'00
13 / Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) à 16h27'22
14 / Tom Dolan (Smurfitt Kappa) à 16h28'25
15 / Martin Le Pape (Fondation Stagardt) à 16h31'54
16 / Robin Follin (Ville de Ste Maxime) premier bizuth à 16h40'53
17 / Tom Laperche (Team Bretagne CMB Espoir) à 16h43'35
18 / Marc Mallaret (CER Occitanie) à 16h45'49
19 / Corentin Douguet (NF Habitat) à 16h49'57
20 / Lois Berrehar (Team Bretagne CMB) à 16h54'46
21 / Elodie Bonafous (Team Bretagne CMB) à 16h59'49
22 / Phil Sharp (Oceans Lab) à 17h01'43
23 / Sam Goodchild (Leyton) à 17h13'29
24 / Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucemie Espoir) à17h24'42
25 / Nils Palmieri (TeamWork) à 17h28'17
26 / Benoit Mariette (Generation Senioriales) à 17h30'52
27 / Violette Dorange (Devenir) à 17h37'11
28 / Erwan LeDraoulec (Skipper Macif 2020) à 17h50'08
29 / Kenneth Rumball (RL Sailing) à 18h07'49

Abd : Aymeric Decroocq et Fred Duthill

Pierre Quiroga, vainqueur de la Solo Guy Cotten 2020

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) a franchi la ligne d'arrivée de la Solo Guy Cotten en première position ce samedi 8 août à 15h56'59

Il est suivi par Alan Roberts en deuxième position à 15h58'15, et Anthony Marchand à 15h58'52 en troisième position.

Plus d'information à venir à l'arrivée des 3 premiers au ponton. 




A la Voleuse ! Dans la minute !

 Temps de passage à la Voleuse, dernière marque de parcours avant la ligne d'arrivée : 

1 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 14h59'29
2 / Alan Roberts (SeaCatServices) à 15h00'26
3 / Anthony Marchand (Groupe Royer) à 15h04'22
4 / Robin Marais (Ma Chance moi aussi) à 15h05'05
5 / Tanguy Le Turquais (Groupe Quéguiner - Innoveo) à 15h05'42
6 / Gildas Mahé (Breizh Cola) à 15h09'56
7 / Eric Peron (French Touch) à 15h10'51
8/ Adrien Hardy (Ocean Attitude) à 15h13'26
9 / Jack Boutell (Jack Boutell Racing) 
10 / Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 15h15'42
11 / Achille Nebout (BeGreen Ocean) à 15h18'51 
12 / Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 15h20'23
13 / Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) à 15h29'34
14 / Tom Dolan (Smurfitt Kappa) à 15h31'09

A 10 milles nautiques de l'arrivée !

Les conditions sont idéales sur le plan d'eau de la zone d'arrivée de la Solo Guy Cotten ! Le vent de nord de 12 noeuds souffle de manière établi et un grand soleil brille dans le ciel concarnois.

A 10 milles nautique de la ligne, Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) mène la flotte, juste devant le britannique Alan Roberts (SeaCat Services) et Robin Marais (Ma chance moi aussi). 

Les premiers bateaux sont attendus entre 15h30 et 16h sur la ligne d'arrivée ! 



Chamboulement hiérarchique

Après 36 heures de course sur la Solo Guy Cotten, et à quelques heures de l’arrivée, on efface tout et on recommence !

Après le pointage en moins d’une heure aux Birvideaux hier soir, le passage entre Belle Ile et Quiberon a clairement redistribué les cartes. En tête dans un mouchoir de poche, le quatuor composé de Corentin Douguet, Yann Eliès, Martin Le Pape et Fabien Delahaye, s’est retrouvé englué sous le vent de Belle-Ile, voyant le reste de la flotte continuer sa progression dans un peu plus de vent au portant.

A 2 heures du matin, Adrien Hardy, Pierre Quiroga, Robin Marais, Anthony Marchand, Pierre Leboucher ou encore Eric Peron franchissaient la bouée de Sud Guérande avec 1 heure d’avance sur les anciens leaders, relégués aux abords de la 20e place.

Ils naviguent désormais au près, dans un flux d’une vingtaine de nœuds, en direction de la ligne d’arrivée de Concarneau, Pierre Quiroga, Tanguy Le Turquais et Alan Roberts en tête !

Les figaristes sont attendus sur la ligne d'arrivée devant Concarneau entre 15h et 16h ce samedi 8 août.

* Fred Duthil a fait demi-tour pendant la nuit et fait désormais route directe sur Concarneau.



Temps de passage aux Birvideaux

 Passage des Birvideaux. Les 10 premiers en 6 minutes !!

1 / Corentin Douguet (NF Habitat) à 21h45'04
2 / Yann Eliès (Groupe Quéguiner - Leucémie Espoir) à 21h45'59
3 / Martin Le Pape (Fondation Stargardt) à 21h46'26
4 / Gildas Mahé (Breizh Cola) à 21h47'01
5 / Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) à 21h48'32
6 / Benoît Mariette (Génération Senioriales) à 21h49'27
7 / Sam Goodchild (Leyton) à 21h49'27
8 / Pierre Leboucher (Guyot Environnement) à 21h50'21
9 / Tanguy Le Turquais (Groupe Quéguiner - Innoveo) à 21h51'10
10 / Eric Peron (French Touch) à 21h51'54
11 / Xavier Macaire (Groupe SNEF) à 21h52'04
12 / Jack Boutell (Jack Boutell Racing)
13 / Loïs Berrehar (Team Bretagne CMB Performance) à 21h52'46
14 / Tom Laperche (Team Bretagne Espoir) 21h53'01
15 / Robin Follin (Ville de Ste Maxime) à 21h54'13
16 / Phil Sharp (OceansLab) à 21h54'26
17 / Anthony Marchand (Groupe Royer) à 21h55
18 / Alan Roberts (SeaCat services) à 21h55'45
19 / Fred Duthil (Technique Voile Cabinet Bourhis Generali) à 21h56'37
20 / Robin Marais (Ma Chance Moi Aussi) à 21h57'39
21 / Kenneth Rumball (RL Sailing) à 21h59'440
22 / Achille Nebout (Begreen Ocean) à 22h02'26
23 /Tom Dolan (Smurfitt Kappa) à 22h02'38
24 / Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) à 22h02'07
25 / Élodie Bonafous (Team Bretagne CMB Océane) à 22h04'07
26 / Adrien Hardy (Ocean Attitude) à 22h04'29
27 / Violette Dorange (Devenir) à 22j09'35
28 / Marc Mallaret (CER Occitane) à 23h11'27
29 / Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) à 22h13'45
30 / Nils Palmieri (Teamwork) à 22h23'06

vendredi 7 août 2020

J+1 sur la Solo Guy Cotten 2020

Partie hier à 15h08, la flotte de la Solo Guy Cotten a su s'extirper du petit temps rencontré sur le début du parcours et évolue désormais dans un flux d’une dizaine de nœuds le long des côtes du Finistère sud. Après 25 heures de course, et de multiples rebondissements, les bateaux naviguent groupés en direction de la prochaine marque des Birvideaux, qu’ils devraient atteindre en début de soirée. Malgré les écarts latéraux observés au sein des 30 bateaux encore en course*, les routages n’annoncent que quelques minutes d’intervalle entre eux. Rien n’est joué !


Comme prévu, le vent n'était pas très fort sur la zone de départ hier et les bateaux évoluaient à 2 ou 3 nœuds de vitesse sur les premières heures de cette Solo Guy Cotten 2020. Menée par Yann Eliès (Quéguiner Matériaux- Leucémie Espoir), les trente bateaux passaient devant Penmarch' vers 23h hier soir. " Il s'est passé beaucoup de choses cette nuit " résume Hervé Gautier." Corentin Douguet (NF Habitat), bord à bord avec Yann Eliès, a fait un contre-bord pour se caler au vent de la flotte. Le vent étant plus fort à la côte, il a passé le Raz de Sein en tête. Yann, plus au large, a touché moins de pression et rétrogradait à la vingtième place. » 

Corentin Douguet s’octroie ainsi les Pierres Vertes en tête, puis l’Occidentale de Sein quelques heures plus tard. Dans des conditions fidèles au fichier météo, les figaristes ont ensuite entamé leur longue descente en direction des Birvideaux qu’ils devraient atteindre en début de soirée, puis de Sud Guérande plus tard dans la nuit.

Etalée en latérale mais assez compacte, la flotte avance dans un flux de nord-nord-ouest de 15 nœuds et a passé le cap des 150 milles nautiques restant à parcourir. L’heure est désormais aux choix tactiques et au positionnement sur le plan d’eau. Toutefois, les simulations faites par les routages ne voient que quelques minutes de différence entre les plus extrêmes au passage des Birvideaux vers 20h30 ce soir. Un nouveau départ en perspective, tandis que l’arrivée des premiers est prévue demain en milieu de journée à Concarneau.

* Aymeric Decroocq (Etablissement Français du Sang) est en effet rentré au port de Concarneau hier soir pour raisons personnelles. 


Un pointage officiel sera effectué ce soir aux Birvideaux et accessible sur le blog de la course

Pour consulter la liste des inscrits, cliquez-ici

Pour télécharger la carte du parcours, cliquez-ici 

Pour télécharger l'avis de course, cliquez-ici 

 

Le point du matin !

Partie hier à 15h08, la flotte de la Solo Guy Cotten a su s'extirper du petit temps rencontré sur le début de course et évolue désormais en Mer d'Iroise. 

Les premières heures de course

Comme prévu, le vent n'était pas très fort sur la zone de départ hier et les bateaux évoluaient à 2 ou 3 nœuds de vitesse sur les premières heures de cette Solo Guy Cotten 2020. Menée par Yann Eliès (Quéguiner Matériaux- Leucémie Espoir), les trente* bateaux passaient devant Penmarch' vers 23h hier soir. 

* Aymeric Decroocq (Etablissement Français du Sang) est en effet rentré au port de Concarneau hier soir pour raisons personnelles. 

La Baie d'Audierne et la Mer d'Iroise

" Il s'est passé beaucoup de choses cette nuit " résume Hervé Gautier." Corentin Douguet (NF Habitat), bord à bord avec Yann Eliès, a fait un contre-bord pour se caler au vent de la flotte. Le vent étant plus fort à la côte, il a passé le Raz de Sein en tête. Yann, plus au large, a touché moins de pression et rétrogradait à la vingtième place. Violette Dorange (Devenir) et Robin Marais (Ma Chance Moi Aussi), plus proche de la côte, ont fait un super retour et naviguent désormais en milieu de peloton."

Corentin Douguet était ainsi le premier à passer les Pierres Vertes vers 6h ce matin. Il y avait alors 1 h d'écart entre le premier et le dernier bateau, Bretagne CMB Oceane d'Elodie Bonafous, soit environ 5-6 milles nautiques. 

Le bord vers l'Occidentale de Sein  

Naviguant dans des conditions fidèles au fichier météo, les figaristes évoluent dans un vent de nord-est de 7 noeuds. " Cela explique le cap actuel : ils essaient de glisser pour ne pas avoir d'empannage à effectuer. Ils ne vont pas forcément très vite mais font un bon VMG " termine Hervé Gautier.

A 10h ce vendredi 7 août, Corentin Douguet passait l'Occidentale de Sein en tête, suivi de près par Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019), Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) et Sam Goodchild (Leyton). 

Et la suite ? 

Après le passage de l'Occidentale de Sein, le vent va passer au secteur nord-nord-ouest en début d'après-midi. Le vent forcira doucement pour atteindre les 17-19 nœuds en fin de journée. La flotte devrait atteindre les Birvideaux vers 21h ce soir et Sud Guérande en milieu de nuit, dans le timing du routage.

A noter qu'une première hiérarchie avec pointage officiel sera effectué au passage des Birvideaux. 

Pour suivre la course sur la cartographie officielle, cliquez-ici 

jeudi 6 août 2020

Bon départ de la Solo Guy Cotten 2020

Les conditions étaient très estivales ce jeudi 6 août à Concarneau pour le départ de la Solo Guy Cotten 2020 ! A 15h08, les 31 figaristes* engagés se sont élancés sur les 270 milles nautiques du parcours sous un grand soleil et un vent très léger de 5 nœuds en direction de l’archipel des Glénan. Sam Goodchild (Leyton), situé au plus proche du bateau comité, a pris le meilleur départ, suivi de près par Robin Follin (Ville de Ste Maxime), Pierre Le Boucher (Guyot Environnement) et Fred Duthil (Technique Voile – Cabinet Bourhis Generali). Ce dernier, qui signe son grand retour sur le circuit Figaro, pointait en tête après deux heures de course dans un vent très faible. Les figaristes devront en effet lutter contre la pétole pendant plusieurs heures avant de toucher enfin du vent pour cette première nuit en mer. Les arrivées sont prévues dans 48 heures, soit samedi 8 août après-midi à Concarneau.

* Désistement de Benoît Hochart

Pour suivre la course sur la cartographie actualisée toutes les 15 minutes, cliquez-ici 

Le directeur de course, Hervé Gautier, nous détaille les conditions rencontrées au départ : « Ils sont partis dans un vent de sud-sud- est de 4-5 nœuds. La flotte était bien positionnée sur la ligne avec un léger avantage au bateau comité. Les bateaux se sont rapidement scindés en deux groupes sur le plan d’eau mais la flotte est passée assez groupée au niveau de Linuen, Pierre Leboucher (Guyot) en tête. Dans le dernier fichier, les prévisions étaient un peu moins pessimistes pour les heures à venir mais le plus faible est tout de même attendu vers 18h avec 2 nœuds de vent de prévus ! Les prochaines heures risquent d’être longues pour les 31 skippers engagés. Nous ferons tourner d’autres routages pour voir l’évolution et affiner les ETA. »

Ils ont dit avant le départ :

Yann Eliès (Quéguiner Matériaux - Leucémie Espoir)  : « Le schéma météo est très estival ! Nous allons partir avec peu de vent dans une grosse incertitude jusqu’à 20h ce soir quand le vent rentrera. Les scenarios sont assez larges ! Il faudra rester philosophe sur les premières heures de course et avoir les nerfs solides car le vent va totalement s’écrouler quelques heures après le départ sauf si une petite brise thermique arrive à s’installer. On compte beaucoup dessus ! Pour ma part, cette Solo Guy Cotten signe la reprise pour moi. Un Top5 serait un bon résultat sachant que je souhaite atteindre mon pic de forme dans trois semaines ! »

Fred Duthil (Technique Voile – Cabinet Bourhis Generali) : « Je suis content d’être là même si je dois avouer que je ne suis pas le skipper le mieux préparé ! Je travaille en parallèle pour Technique Voile et mon projet s’est lancé très tardivement. J’ai besoin de prendre le bateau en main, de trouver les manettes et de me confronter un peu aux autres avant la Solitaire. Comme les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés, je vais régater avec un ancien jeu de voile mais plusieurs figaristes disposent du nouveau jeu Technique Voile pour cette Solo Guy Cotten et ce sera sympa d’analyser leur performance ! J’y vais sans pression mais c’est peut-être ça la recette de la réussite. »

Alan Roberts (Seacat Services) : « Je suis prêt ! Je vais regarder un peu mes nouvelles voiles et voir ce que ça donne pour continuer à avancer sur certains réglages. Il y aura de la brume en mer et le vent sera très irrégulier au moment du départ. Mais nous devrions avoir un petit couloir de vent au large en remontant vers le nord. Le problème est que nous allons devoir revenir un peu près des côtes et il faudra bien gérer la première nuit. Mais je me sens bien, mon bateau va bien et je suis content d’être sur cette épreuve. »

Fabien Delahaye (Laboratoire Gilbert) : « Ce sera ma première course sous les nouvelles couleurs Laboratoire Gilbert, du même groupe que Loubsol. C’est un changement de stratégie visuelle ! Le projet progresse et implique davantage de monde dans le Groupe. J’en suis très fier. Cette épreuve va être très intéressante car nous allons avoir des conditions différentes de celles rencontrées depuis le début de saison : avec du petit temps dans des forts courants de marée, avec beaucoup de transitions, potentiellement l’utilisation du mouillage… Nous n’avons pas eu ça cette année. C’est encore un exercice différent qui est intéressant à prendre avant la Solitaire du Figaro. »

Tanguy Le Turquais (Groupe Queguiner – Innoveo) : « J’ambitionne de gagner en régularité car c’est ma 4e saison sur le circuit. J’aspire à être plus régulier et de terminer dans le top10 de chaque épreuve. Je me suis entraîné dans l’optique de gommer quelques petits défauts de vitesse et cette Solo Guy Cotten va me permettre de faire le point sur le sujet. Je veux me mettre en confiance sportivement, me faire plaisir et de valider des méthodes avant la Solitaire. J’adore cette course, l’organisation est simple et conviviale. C’est toujours un bonheur d’y participer ! »

Corentin Douguet (NF Habitat) : « J’aime bien la Solo Guy Cotten ! je ne compte même plus mon nombre de participation à cette course. C’est super qu’elle puisse avoir lieu ! Cette édition sera peut-être un peu molle pendant longtemps mais il va falloir s’extirper de tout ça. De la molle, du courant, des algues : c’est un vrai exercice de figariste que l’on est sensé savoir-faire ! »

Erwan Le Draoulec (Skipper Macif 2020) : « J’ai hâte d’attaquer ce parcours qui ne sera pas réellement plus court qu’initialement prévu mais avec beaucoup de pétole sur cette première journée. Un départ dans un petit vent me convient mieux et me permettra de me sentir plus à l’aise dans ce début de course. À partir de demain, les bateaux risquent de revenir par-derrière avec un resserrement de la flotte au niveau de la bouée des Birvideaux. Cette Solo Guy Cotten promet donc d’être une belle course sous le soleil, avec un beau départ et une belle arrivée dans la ville de Concarneau. »

Départ ponton et suivi de la Solo Guy Cotten 2020

Les bateaux ont quitté le port de Concarneau et rejoignent la zone de départ.

Le départ sera à suivre en direct en Facebook Live 

La course est à suivre sur la cartographie , mise à jour toutes les 30 minutes

Toutes les photos sont à retrouver dans l'album Facebook 







mercredi 5 août 2020

Veille de départ de la Solo Guy Cotten 2020

L’ambiance est festive sur le quai Carnot, en cette veille de départ de la Solo Guy Cotten. Les 32 skippers et leurs bateaux sont prêts pour attaquer les 270 milles du parcours retenu ce mercredi par la Direction de Course. Top départ demain 15h dans la Baie de Concarneau.

Hervé Gautier (Directeur de course) détaille les conditions du parcours : « Nous les lançons sur le parcours 3, celui de 270 milles nautiques qui les emmène jusqu’aux Pierres Vertes pour redescendre jusqu’à la bouée de Sud Guérande. La première partie du parcours sera certainement assez molle, avec moins de 5 nœuds attendus sur la zone de départ et la première soirée. Après le passage de Penmarch, un vent thermique va s’installer. La descente vers l’île d’Yeu sera rapide en revanche dans un flux de 15-20 nœuds au reaching dans un flux de nord-est rapide. Ce sera établi jusqu’à l’arrivée, prévue en début d’après-midi samedi. »

Ce qu'en pensent les coureurs : 

Violette Dorange (Devenir) : « Le circuit Figaro est de très haut niveau ! Même si je dispose d’une bonne expérience au large en solitaire en Mini, le rythme est très différent. On dort très peu et on est à 100% tout le temps ! J’ai beaucoup appris sur les deux premières épreuves de la saison et mon objectif, ici, est de valider les dernières modifications apportées sur le bateau, de valider les derniers réglages et de tester mes voiles neuves. On connait bien le parcours et ce sera idéal de valider tout cela dans ces conditions. »

Tom Laperche (Bretagne CMB Espoir) : « J’ai fait un beau début de saison et suis très content de mes résultats. La Solo Guy Cotten est une super épreuve de préparation, sur un beau terrain d’entrainement en Bretagne sud. Cela fait deux ans que je travaille avec les produits Guy Cotten et je connais bien l’entreprise. Je trouve ça chouette qu’ils mettent autant d’énergie et d’investissement pour organiser cette course. C’est une belle épreuve pour notre circuit donc merci à eux !
Mon objectif principal est de valider et confirmer mes voiles neuves pour avoir le moins de doute possible au départ de la Solitaire du Figaro à St Brieuc dans deux semaines. Au niveau du parcours de cette épreuve, j’ai bien le schéma en tête car c’est le même que l’année dernière. En revanche, la météo est un peu plus complexe cette année. Nous serons dans des conditions maniables, avec de bonnes bascules de vent dans une flotte compacte ! Cela signifie qu’il va se passer des choses intéressantes et il faudra être bien placé pour sortir devant. Je vais essayer de confirmer mes bons résultats mais ne me mets aucune pression. »

Pierre Quiroga (Skipper Macif 2019) : « Les conditions prévues s’améliorent de jour en jour ! Mais nous allons avoir de tout en terme de vent. Ça va partir dans du très léger, avec une rotation au Nord Est, qui va progressivement monter en même temps qu’une dépression située dans le Golfe de Gascogne. Ce sera de plus en plus soutenu pour atteindre les 25 nœuds quand nous serons au plus sud du parcours. Une fois que nous aurons passé Sud Guérande, nous serons au près dans du vent un peu fort. Ce parcours est très intéressant car nous allons avoir tout un panel de conditions différentes, notamment au près et au reaching ; et ce sont exactement les allures que je souhaite travailler avant la Solitaire ! J’espère qu’il n’y aura pas de trop grands écarts dans cette météo aléatoire du début de course.  J’ambitionne de continuer à régater dans le top 5 et ce serait de bon augure avant la Solitaire. Cela montrerait ma régularité ! »

Jack Boutell (Jack Boutell Racing) : « J’ai lancé ce projet tardivement, il y a seulement deux semaines ! L’Ocean Race étant reportée d’un an, je souhaitais absolument naviguer cette année et le timing est parfait pour pouvoir faire la Solitaire du Figaro. Je m’intéresse au Figaro Bénéteau 3 depuis l’année dernière. Je le trouve plus ouvert que l’ancien avec de nombreuses manières de le faire aller vite. Je dispose du bateau de Jérémie Beyou, qui est en excellent état et prêt à naviguer. C’est idéal pour moi. Je n’ai navigué que 4 jours à bord donc je ne vise aucun résultat. Je veux surtout voir où je me situe en vitesse et en stratégie par rapport au reste de la flotte. A la fin de cette Solo Guy Cotten je serais capable de me fixer un objectif sportif pour la Solitaire du Figaro. »

Achille Nebout (Be Green Ocean) : « Ça va être un super parcours, très près des côtes et donc avec de nombreux pièges. Il va falloir être vigilant avec les cailloux, le courant et le trafic des pêcheurs.  On va passer proche d’endroits mythiques et magnifiques comme l’archipel des Glénan, le raz de sein, l’île de Groix et Belle île. Les conditions vont être très variées avec très peu de vent la première journée avant qu’il rentre progressivement. En tout cas, le jeu va être très ouvert !       

Je suis très content d’être à Concarneau pour cette dernière course de préparation à la Solitaire. Il va y avoir un super plateau et ça promet une belle régate. Mon bateau sort de 10 jours de chantier et j’ai hâte de voir comment il se comporte avec les dernières évolutions qu’on y a apporté ! »

Pour consulter la liste des inscrits, cliquez-ici

Pour suivre la course sur la cartographie, cliquez-ici 

Pour télécharger la carte du parcours, cliquez-ici 

Pour télécharger l'avis de course, cliquez-ici 


lundi 3 août 2020

32 inscrits à la Solo Guy Cotten 2020 !

Ils seront 32 navigateurs et navigatrices solitaires à s’élancer ce jeudi 6 août à 15h de Concarneau sur la Solo Guy Cotten. Un plateau dense et un parcours riche pour ces skippers en Figaro Bénéteau 3, désireux de se jauger une dernière fois avant la Solitaire du Figaro ! Même si le programme habituel est légèrement modifié en raison du protocole sanitaire ; la convivialité, la bonne humeur et la compétition sportive seront clairement au rendez-vous !

Revue d’effectif

C’est un superbe plateau que nous offre cette 44e édition ! Une flotte complète, comptant aussi bien dans ses rangs 7 jeunes bizuths faisant leurs armes sur l’exigeant circuit Figaro Bénéteau que les habitués à la course au large en solitaire. Cette année, Elodie Bonafous, Violette Dorange, Robin Follin, Marc Mallaret, Erwan Le Draoulec, Keneth Rumball et Nils Palmieri jouent en effet le rôle des ‘petits nouveaux’ du circuit. Ils viendront se frotter aux skippers aguerris, à l’instar de Yann Eliès, Gildas Mahé, Corentin Douguet, Xavier Macaire ou Fred Duthil, pour ne citer qu’eux. Il faudra également surveiller de près les jeunes en puissance, comme Sam Goodchild, Tom Laperche, Pierre Leboucher ou encore Pierre Quiroga, qui ont trusté les premières places des deux épreuves du début de saison. Notons enfin la présence de 6 skippers internationaux : Tom Dolan et Keneth Rumball (Irlandais) Jack Boutell (Australien) , Nils Palmieri (Suisse) et enfin Sam Goodchild, Phil Sharp et Alan Roberts (Britanniques).

Avec 32 Figaro Bénéteau inscrits, la Solo Guy Cotten conforte clairement sa position d’épreuve incontournable du circuit Figaro.

Les parcours envisagés

Trois parcours différents ont été présentés ce matin aux navigateurs : le parcours 1 de 380 milles nautiques, le 2 de 335 milles nautiques et enfin le parcours 3 de 270 milles nautiques. La Direction de Course communiquera aux coureurs le parcours retenu mercredi en fin de journée, en fonction des conditions météo attendues. Lois Berrehar, skipper de Bretagne CMB Performance, nous livre sa première analyse de la situation météo : « Selon les fichiers, à aujourd’hui, nous avons peu de vent prévu. Les fichiers vont continuer à s’affiner sur les trois prochains jours, mais il apparaît que la première journée sera assez lente, avec potentiellement du vent thermique à rentrer en fin de journée. En revanche, nous pourrions avoir du vent sur la fin de la deuxième nuit et la fin du parcours. Ils annoncent pour l’instant entre 15 et 20 nœuds de vent sous spi. »

L’arrivée des premiers bateaux est prévue pour le samedi 8 août dans la journée.

Les inscrits à la Solo Guy Cotten 2020

1 / BERREHAR Lois (Bretagne CMB Performance)
2 / BONAFOUS Elodie (Bretagne CMB Oceane) / Bizuth
3 / BOUTTEL Jack (Bull Rock)
4 / DECROOCQ Aymeric 
5 / DELAHAYE Fabien (Laboratoires Gilbert)
6 / DOLAN Tom (Smurfit Kappa)
7 / DORANGE Violette (Devenir) / Bizuth
8 / DOUGUET Corentin (NF Habitat)
9 / DUTHIL Fred (Technique Voile - Cabinet Bourhis Generali)
10 / ELIES Yann (Quéguiner Matériaux - Leucémie Espoir) 
11 / FOLLIN Robin (Ville de Ste Maxime) / Bizuth
12 / GOODCHILD Sam (Leyton)
13 / HARDY Adrien (Ocean Attitude) 
14 / HOCHARD Benoit (Chaîne de l'Espoir)
15 / LAPERCHE Tom (Bretagne CMB Espoir)
16 / LE BOUCHER Pierre (Guyot Environnement) 
17 / LE DRAOULEC Erwan (Skipper Macif 2020) / Bizuth
18 / LE PAPE Martin (Fondation STARGARDT)
19 / LE TURQUAIS Tanguy (Groupe Quéguiner - INNOVEO)
20 / MACAIRE Xavier (Groupe SNEF)
21 / MAHE Gildas (Breizh Cola)
22 / MALLARET Marc (C.E.R Occitanie) / Bizuth
23 / MARAIS Robin (Ma chance moi aussi)
24 / MARCHAND Anthony (Groupe Royer - Secours Populaire)
25 / MARIETTE Benoit (Génération Senoriales) 
26 / NEBOUT Achille (Be Green Ocean)
27 / PALMIERI Nils (TeamWork) / Bizuth
28 / PERON Eric (French Touch) 
29 / QUIROGA Pierre (Skipper Macif 2019) 
30 / ROBERTS Alan (Seacat Services)
31 / RUMBALL Keneth (RL Sailing) / Bizuth
32 / SHARP Phil (OceansLab)

PROGRAMME DE LA SOLO GUY COTTEN 2020

Mardi 4 août 
Confirmation des inscriptions : Le Chantier, Quai Carnot
Bateaux à quai 

Mercredi 5 août 
Bateaux à quai 

Jeudi 6 août 
Bateaux à quai 
12h30 : Sortie des bateaux
15h : Signal d’avertissement

Samedi 8 août 
Retour des bateaux

Dimanche 9 août  
11h30 remise des prix

vendredi 10 juillet 2020

La Solo Guy Cotten 2020 aura bien lieu !

Initialement prévue en avril, la Solo Guy Cotten 2020 sera finalement estivale ! Le coup d’envoi de la 44e édition sera ainsi donné le 6 août prochain, avec plus de 20 skippers attendus sur la ligne de départ. La Société des régates de Concarneau félicite et remercie ses partenaires, l’entreprise Guy Cotten et la Ville de Concarneau, pour son soutien sans faille et son souhait de maintenir cette épreuve ancrée dans le calendrier Figaro Bénéteau. A quelques semaines seulement du départ de la Solitaire du Figaro, la régate sera de toute beauté pour les navigateurs solitaires, qui auront à cœur de marquer les esprits sur les 380 milles nautiques du parcours.



Un report qui vaut de l’or

Les organisateurs et partenaires se réjouissent du maintien de l’épreuve cette année, à l’image de François Bertholom : « Nous sommes ravis d’avoir été soutenus par les collectivités pour le report de l’épreuve » souligne le co-directeur général de la société Guy Cotten. « Tout le monde a fait preuve d’adaptation dans la période que nous traversons. Nous tenons beaucoup à cette course qui rassemble l’élite des navigateurs solitaires dans un cadre idyllique qu’est Concarneau. »  

Le nouveau maire de la Ville de Concarneau, Marc Bigot exprime sa satisfaction sur le maintien de la course « Je me réjouis d'accueillir une si belle flotte aux pieds des remparts cet été et suis ravi que les skippers soient fidèles à cette épreuve. Cette année 2020 est très atypique ; où les animations sont rares en raison de la situation sanitaire. Cela démontre une fois encore le souhait de Concarneau de soutenir les manifestations nautiques, ainsi que la diversité et la complémentarité des activités maritimes de la ville. Je souhaite féliciter la Société des Régates de Concarneau qui a fait preuve d’adaptation et qui a tout mis en œuvre pour que cette épreuve soit maintenue. »

Un programme sportif inchangé

L’attrait principal de la Solo Guy Cotten réside dans le parcours proposé aux figaristes. Épreuve qualificative à la Solitaire du Figaro, le terrain de jeu et la durée de la course permettent en effet aux navigateurs et navigatrices de tester un bon nombre de choses sur leurs bateaux et d’observer la concurrence. Hervé Gautier, directeur de course, nous détaille les spécificités de ce départ au mois d’août : « le parcours reste identique mais les navigateurs solitaires devront se méfier d’un trafic plus dense au mois d’août qu’au mois d’avril, notamment sur la zone de départ en Baie de Concarneau. De plus, les conditions météorologiques à cette période de l’année sont plus aléatoires et plus instables. Nous adapterons le parcours à ces conditions afin que les figaristes passent deux nuits en mer, avec un retour prévu à Concarneau le samedi 9 août dans l’après-midi. »

Retrouvez la flotte des Figaro Bénéteau Quai Carnot, au pied du restaurant Le Chantier et de la Guy Cotten boutique, à partir du lundi 3 août prochain.

Pour télécharger l'avis de course, cliquez-ici 


PROGRAMME DE LA SOLO GUY COTTEN CONCARNEAU 2020

Mardi 4 août 
Confirmation des inscriptions : Le Chantier, Quai Carnot
Bateaux à quai 

Mercredi 5 août 
Bateaux à quai 
18h00 : briefing de course

Jeudi 6 août 
Bateaux à quai 
12h30 : Sortie des bateaux
15h : Signal d’avertissement pour le départ des Solo

Samedi 8 août 
Retour des bateaux

Dimanche 9 août  
11h30 remise des prix